Hubble a réussi à se tirer d’affaire, mais il est un peu plus diminué

Les astronomes peuvent pousser un « ouf » de soulagement : Hubble vient de relever la tête. Dans un communiqué partagé la veille du week-end, l’agence spatiale américaine a confirmé le retour aux affaires du télescope spatial. Depuis le 14 juin, l’observatoire a repris ses activités scientifiques habituelles — ses instruments fonctionnent bien.

Une bonne nouvelle, toutefois assortie d’un avertissement. À 34 ans, Hubble se fait vieux. Si une maintenance logicielle reste possible, à distance, une intervention matérielle n’est plus du tout d’actualité. La dernière a eu lieu en 2009 et il n’est officiellement pas prévu d’en organiser une autre d’ici la fin de carrière du télescope.

Les défaillances régulières que rencontre Hubble témoignent du grand âge de l’observatoire. La dernière anomalie date de la fin du mois de mai. Un gyroscope a été victime d’un dysfonctionnement insoluble. Résultat, sur les six gyroscopes qui avaient installés en 2009, lors de la dernière opération de maintenance, seuls deux sont encore opérationnels.

Hubble
Hubble

Hubble, en orbite autour de la Terre. // Source : Nasa

Un passage sur un seul gyroscope réussi

« Au cours des six derniers mois, le gyroscope a de plus en plus souvent renvoyé des données erronées, ce qui a entraîné la suspension des opérations scientifiques à plusieurs reprises », rappelle la Nasa. Faut de pouvoir compter sur lui, il a été décidé de s’en passer —

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Hubble dans l'espace. // Source : Flickr/CC/Nasa Hubble Space Telescope