Hubble et James Webb pourraient nous signaler s’il y a de la vie sur une exoplanète

·1 min de lecture

Dans la Voie lactée, les étoiles de type M sont les plus nombreuses. Ce sont des étoiles relativement froides, de petites tailles et masses. Principalement des naines rouges. Les astronomes aimeraient savoir si des planètes semblables à la Terre gravitent autour d'elles. Des exoplanètes munies d’une atmosphère qui les rendrait potentiellement habitables. « Si tel était le cas, cela nous ouvrirait à la recherche de la vie en dehors de notre Système solaire », commente Daria Pidhorodetska, chercheuse à l’université de Californie à Riverside (États-Unis), dans un communiqué.

L’atmosphère de cette exoplanète tempérée intéresse beaucoup les astronomes

Son équipe s’est demandée si le télescope spatial Hubble ou le télescope spatial James Webb — dont le lancement est prévu le 18 décembre prochain — pourraient être capables de détecter les atmosphères de telles exoplanètes. Elle a aussi modélisé les différents types d’atmosphère que les astronomes pourraient trouver autour de ces planètes de la banlieue de notre Système solaire. Car il faut savoir que les jeunes étoiles de type M passent par une période au cours de laquelle elles émettent un puissant rayonnement ultraviolet. Un rayonnement tel qu’il pourrait assécher les exoplanètes orbitant à proximité et déchirer une grande partie de leur atmosphère.

Les astronomes se sont concentrés sur une étoile baptisée L 98-59. Sa masse ne dépasse pas les 8 % de celle de notre Soleil. Mais elle ne se trouve qu’à 35 années-lumière de chez nous. Et on lui connait au moins trois planètes, probablement rocheuses. Ce qui en fait une cible idéale à étudier.

Une comparaison des tailles des trois exoplanètes connues autour d’une étoile de type M, baptisée L 98-59, avec celles de Mars et de notre Terre. © Nasa
Une comparaison des tailles des trois exoplanètes connues autour d’une étoile de type M, baptisée L 98-59, avec celles de Mars et de notre Terre. © Nasa

Des instruments capables de nous renseigner sur l’habitabilité des exoplanètes

Les chercheurs ont ainsi modélisé quatre scénarios :

  • celui d’atmosphères d’exoplanètes dominées par l’eau ;

  • celui d’exoplanètes avec des atmosphères composées...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles