Huawei : « Nous voulons donner à voir le potentiel de l’Afrique ! »

·1 min de lecture
Pour Terry He, président de la région Nothern Africa de Huawei, le géant chinois des télécommunications « n’a ralenti le développement d’aucun de ses projets en Afrique ».
Pour Terry He, président de la région Nothern Africa de Huawei, le géant chinois des télécommunications « n’a ralenti le développement d’aucun de ses projets en Afrique ».

Les débats sur la 5G n?ont pas fini de cristalliser les tensions entre les États-Unis et la Chine. Sous la houlette de Donald Trump, la méfiance a atteint son comble et ne s?est pas estompée avec l?arrivée de Joe Biden à la Maison-Blanche. Les choix technologiques apparaissent toujours comme des prises de position politiques et stratégiques dans un contexte de rivalité américano-chinoise exacerbée. Au c?ur du champ de bataille, le géant chinois des télécommunications Huawei. Alors qu?il est fortement défié en Europe et dans les pays de la sphère d?influence américaine, qu?en est-il de sa situation en Afrique, un continent encore largement sous-équipé et qui a un besoin pressant d?infrastructures pour ne pas rater la révolution numérique. Le géant chinois y est arrivé en 1997 en ouvrant un bureau en Égypte. Depuis, il y travaille à travers 17 bureaux de représentation, deux Open Labs (en Égypte et en Afrique du Sud). Il y a déployé pas moins de 200 000 kilomètres de fibre optique, soit près 50 % des réseaux 3G et 4G, y touche, par ses produits et services, deux tiers de la population à travers plus de 200 opérateurs, pour une part évaluée entre 20 et 30 % des revenus de la région Europe-Moyen-Orient-Afrique estimés à 27,7 milliards de dollars l?année dernière contre 31,6 en 2019. Terry He, son président de la région Northern Africa, a accepté de nous éclairer sur la situation de Huawei en Afrique aujourd?hui.

À LIRE AUSSIÉtats-Unis des investissements massif [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles