Huawei: l'ambassadeur américain en Allemagne met la pression sur Berlin

Les tensions entre les Etats-Unis et différents pays ont des retombées pour les partenaires des Américains qui ont des relations commerciales avec ces Etats. Avec notre correspondant à Berlin, Pascal ThibautOn l’appelle le petit Trump. L’ambassadeur américain à Berlin, Richard Grenell, n’est pas un diplomate et il est connu pour sa proximité avec son président. Il a menacé les entreprises allemandes qui feraient des affaires avec l’Iran ou qui participeraient au projet de gazoduc germano-russe Nord Stream 2.Richard Grenell s’est fendu d’une missive au ministre de l’Economie allemand Peter Altmaier pour évoquer le développement des infrastructures de téléphonie mobile 5G. Les enchères doivent débuter la semaine prochaine. L’ambassadeur américain menace Berlin de remettre en cause la coopération en matière de renseignement avec l’Allemagne si les nouveaux réseaux 5G recouraient à la technologie du groupe chinois Huawei.Comme ses autres initiatives, la lettre de l’ambassadeur américain a été mal accueillie. Un responsable chrétien-démocrate a déclaré que l’Allemagne n’avait pas de conseil à recevoir. Plus diplomatique, Angela Merkel a promis de discuter avec ses partenaires du dossier, y compris les Américains. Berlin est conscient du risque pour la sécurité que constitue le recours à la technologie chinoise. Mais Huawei dispose d’un savoir-faire et est meilleur marché. Le gouvernement allemand hésite encore à exclure l’entreprise et veut renforcer les mesures de sécurité pour éviter les risques d’espionnage.

Les tensions entre les Etats-Unis et différents pays ont des retombées pour les partenaires des Américains qui ont des relations commerciales avec ces Etats.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

On l’appelle le petit Trump. L’ambassadeur américain à Berlin, Richard Grenell, n’est pas un diplomate et il est connu pour sa proximité avec son président. Il a menacé les entreprises allemandes qui feraient des affaires avec l’Iran ou qui participeraient au projet de gazoduc germano-russe Nord Stream 2.

Richard Grenell s’est fendu d’une missive au ministre de l’Economie allemand Peter Altmaier pour évoquer le développement des infrastructures de téléphonie mobile 5G. Les enchères doivent débuter la semaine prochaine. L’ambassadeur américain menace Berlin de remettre en cause la coopération en matière de renseignement avec l’Allemagne si les nouveaux réseaux 5G recouraient à la technologie du groupe chinois Huawei.

Comme ses autres initiatives, la lettre de l’ambassadeur américain a été mal accueillie. Un responsable chrétien-démocrate a déclaré que l’Allemagne n’avait pas de conseil à recevoir. Plus diplomatique, Angela Merkel a promis de discuter avec ses partenaires du dossier, y compris les Américains. Berlin est conscient du risque pour la sécurité que constitue le recours à la technologie chinoise. Mais Huawei dispose d’un savoir-faire et est meilleur marché. Le gouvernement allemand hésite encore à exclure l’entreprise et veut renforcer les mesures de sécurité pour éviter les risques d’espionnage.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles