HSBC veut doubler le nombre de ses salariés noirs aux postes de direction

·1 min de lecture

La banque britannique HSBC a promis de doubler le nombre de salariés noirs aux postes de direction d'ici à 2025. Son directeur général a aussi annoncé que la banque allait mettre à jour ses procédures de recrutement pour lutter contre les discriminations.

Avec notre correspondante à Londres, Muriel Delcroix

Engagé dans des discussions avec les salariés noirs de la banque dans la foulée du mouvement Black Lives Matter, le directeur général de HSBC, Noel Quinn, a reconnu que le groupe n’avait jusque-là pas pris la peine de recenser le nombre exact de cadres issus des minorités ethniques dans ses rangs.

Ce manque de transparence a créé un sentiment de méfiance parmi ses employés, auquel la banque compte rapidement remédier par des actes concrets. HSBC s’engage donc à améliorer le recensement et la transparence de ses statistiques ethniques et à mettre à jour ses procédures de recrutement pour doubler le nombre de cadres noirs en cinq ans.

Soulignant que chaque pays où la banque est présente faisait face à ses « propres défis » à ce sujet, le groupe prendra également des mesures spécifiques en fonction des contextes locaux.

Cette annonce survient une semaine après l’engagement d’un autre groupe bancaire, Lloyds, à multiplier par cinq le nombre de salariés noirs à des postes de direction d’ici 2024 pour qu’ils représentent environ 3% de ses cadres et refléter ainsi la proportion de personnes noires au sein de la population britannique.