HPI saison 2 : Audrey Fleurot dévoile ce qu'elle n'aime pas chez Morgane Alvaro

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Diffusée au printemps 2021, la saison 1 de HPI a été un énorme succès sur TF1 : elle a rassemblé plus de 9 millions de téléspectateurs en moyenne pour les 8 épisodes. Sans grande surprise, la chaîne a donc décidé de donner une saison 2 à la série avec Audrey Fleurot et Mehdi Nebbou. Elle contiendra elle aussi 8 épisodes et le succès devrait être au rendez-vous. C'est avec plaisir que l'actrice vue dans Le Bazar de La Charité a repris son rôle. Elle l'avoue quand même, elle n'aime pas tout chez son personnage.

Ce qu'Audrey Fleurot n'aime pas chez Morgane Alvaro

Interrogée par Télé Loisirs, l'actrice a dévoilé la chose qu'elle ne supporte pas chez Morgan : le fait qu'elle soit très souvent arrogante. Une chose qui "peut devenir énervante" selon Audrey Fleurot. "Morgane a quelque chose d'horripilant quand elle balance : 'Ah ! bah j'vous l'avais dit !'." Si ça peut l'irriter, la star reconnaît quand même : "C'est bien de ne pas toujours vouloir la rendre aimable".

Audrey Fleurot a aussi expliqué ce qu'elle préfère chez son perso : son côté positif. "Malgré ses galères, elle ne se lamente jamais et essaie au contraire de tirer le meilleur parti de la vie. J'aimerais avoir ne serait-ce qu'une petite part de ce rapport au monde" a-t-elle ajouté.

Lire la suite


À lire aussi

La Chronique des Bridgerton saison 3 : le personnage central dévoilé ? Simone Ashley (Kate) fait une grosse gaffe
Love Victor saison 3 : Disney+ dévoile la date de sortie en France et les premières photos
Grey's Anatomy saison 18 : Richard Flood (Hayes) réagit à son départ et dévoile les raisons

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles