House of the Dragon : Pas de violences sexuelles dans le spin-off de Game of Thrones

HBO

Alors que Game of Thrones avait essuyé de nombreuses critiques concernant ses scènes de violences sexuelles (on se souvient encore du viol très explicite de Sansa Stark par Ramsey Bolton), la question se pose déjà pour son spin-off, House of the Dragon, dont le premier épisode est attendu le 21 aout prochain sur HBO, et en France dès le lendemain sur OCS.

Dans une interview accordée au Hollywood Reporter, le co-showrunner Miguel Sapochnik avait récemment déclaré que House of the Dragon abordera le sujet "avec précaution, de manière réfléchie, mais sans se dérober". Ajoutant : "On ne peut pas ignorer la violence perpétrée sur les femmes par les hommes à cette époque. Ça ne doit être ni minimisé, ni glorifié". Des propos qui en ont laissé perplexes plus d’un, si bien que la productrice Sara Hess est montée au créneau pour une clarification… "Nous n’allons pas montrer de violences sexuelles dans la série, a-t-elle expliqué dans les colonnes de Vanity Fair. Ces faits se dérouleront hors caméra, et nous filmerons l’après, c’est-à-dire l’impact sur la victime et sur la mère de l’auteur du crime".

À lire également

House of the Dragon : cet objet très spécial qui sème la dis...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles