"House of Gucci": Ridley Scott répond aux critiques de la famille Gucci

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·3 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Ridley Scott, ici au mois de novembre 2021. (Photo: Michael Ostuni via Getty Images)
Ridley Scott, ici au mois de novembre 2021. (Photo: Michael Ostuni via Getty Images)

CINÉMA - La hache de guerre n’est pas enterrée. Ce lundi 22 novembre, Ridley Scott est pour la première fois revenu sur les critiques qu’il a reçues de la part des héritiers de la famille Gucci au sujet de son dernier film House of Gucci, en salles en France à partir de ce mercredi.

Dans une interview accordée à la BBC, le réalisateur américain de 83 ans rappelle “qu’un membre des Gucci a été assassiné et qu’un autre est allé en prison pour fraude fiscale”. “Vous ne pouvez pas me parler de faire du profit. Dès que vous faites ça, vous faites partie du domaine public”, a-t-il dénoncé dans l’émission Today.

Inquiète des images du tournage qui circulaient sur les réseaux sociaux, Patrizia Gucci avait pris la parole au mois d’avril pour parler de sa déception. “Je parle au nom de la famille, avait-elle confié à Associated Press. Ils volent l’identité d’une famille tout entière pour faire du profit, pour augmenter les revenus du système hollywoodien. Notre famille a une identité, une vie privée. Nous pouvons parler de tout, mais il y a une limite à ne pas franchir.”

Le long-métrage de Ridley Scott est inspiré du livre de Sara Gay Forden The House of Gucci: A Sensational Story of Murder, Madness, Glamour, and Greed (2000). Il raconte le récit de l’assassinat de Maurizio Gucci en 1995, l’héritier du fondateur de la prestigieuse griffe italienne. Un meurtre commandité par son ex-femme, Patrizia Reggiani, afin de bénéficier des parts de ce dernier avant qu’il ne se remarie avec Paola Franchi.

“Gros, petit avec des rouflaquettes”

D’après Patrizia Gucci, le récit du livre n’est pas exact et c’est en ce sens qu’elle aurait tenté d’entrer en contact avec Giannina Facio, l’épouse de Ridley Scott. Cette dernière a fait la rencontre de certains membres de la famille italienne au début des années 2000 pour discuter d’un autre projet. La production n’est, à aucun moment, revenue vers elle, assure l’héritière, inquiète.

Qui plus est, l’apparence de deux des héros du film, joués par Al Pacino, dans le rôle d’Aldo Gucci, et Jared Leto, dans le rôle de Paolo Gucci, n’est semble-t-il pas de son goût. “Comme tous les hommes de la famille Gucci, mon grand-père était un très bel homme. Il avait les yeux bleus, était grand et très élégant, se souvenait-elle. Son interprète Al Pacino n’est déjà pas très grand, et cette photo le montre gros, petit, avec des rouflaquettes, vraiment très laid. C’est honteux, ça ne lui ressemble pas du tout.”

Alors que l’autrice du livre s’est dite ravie de voir Lady Gaga dans le rôle principal, la personne qu’elle interprète, Patrizia Reggiani, a elle aussi été déçue de ne pas avoir été contactée une seule fois par la star en vue d’une rencontre, aussi brève soit-elle. Malgré ces divisions, le film sortira bel et bien ce mercredi 24 novembre au cinéma.

À voir également sur Le HuffPost: “House of Gucci” de Ridley Scott dévoile sa première bande-annonce

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles