Hostiles au confinement, obligés de travailler ou angoissés par le coronavirus : à Paris chacun s’adapte à l'épidémie… ou pas

·2 min de lecture

Le coronavirus Covid-19 gagne du terrain en France, et en attendant d’en savoir davantage, les autorités demandent aux Français de rester le plus possible à la maison et de privilégier le télétravail pour ralentir et contenir l'épidémie. Et pour ceux qui ne peuvent pas télétravailler, il faut donc continuer à prendre les transports en commun, désormais avec angoisse pour Jennie qui appréhende le trajet. Gantée, elle s’apprête à entrer dans le métro. "J’ai peur de toucher les portes du métro, les barres", soupire-t-elle.

J’évite de m’approcher des autres parce que j’ai l’impression que tout le monde s’en fout, en fait : tout le monde s’approche de tout le monde ! Pour moi ça devrait être obligatoire le confinement.

Jennie

à franceinfo

Sylvain, lui, sort de cette station du 15e arrondissement. Il porte aussi des gants et un masque et il est catastrophé du comportement des usagers dans la rame. "Ils sont aussi collés les uns aux autres que d’habitude, peste-t-il. Malgré ceux qui toussent, etc. On verra ce que l’épidémie va donner mais les gens n’ont pas encore compris. Le confinement est la seule mesure qui reste pour endiguer le problème."

>> DIRECT. Coronavirus : Emmanuel Macron s'exprimera ce soir à 20 heures sur les nouvelles mesures de lutte contre l'épidémie

Sur les Champs Elysées seul le bruit des voitures vient casser la léthargie de la plus (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi