Hospitalisée, elle débranche sa voisine car son ventilateur faisait "trop de bruit"

Senior woman wearing mask infected by coronavirus on hospital bed receiving medicine by drip. Close-up fingers of the senior patient ´s hand while she is sleeping. Horizontal photo (RUBEN BONILLA GONZALO via Getty Images)

Exaspérée par le bruit de la machine à oxygène de sa voisine de chambre, une patiente hospitalisée l'a débranchée à deux reprises.

Elle voulait de la tranquillité. Accusée de tentative d’homicide involontaire après avoir débranché le ventilateur de sa voisine de 79 ans, une septuagénaire a été arrêtée par les forces de l’ordre et se trouve désormais derrière les barreaux, une folle histoire relayée par le site Metro. Les faits se sont déroulés à l’hôpital de Mannheim, en Allemagne, au mois de novembre dernier.

Exaspérée par le bruit, la vieille dame a commis l’irréparable en débranchant à deux reprises la machine à oxygène de sa camarade de chambre. La patiente alitée a été réanimée en urgence mais n’a finalement pas survécu. Elle est décédée peu de temps après au service des soins intensifs.

L’accusée est depuis incarcérée, une situation dont ne se remet pas son fils de 41 ans. "Ma mère a travaillé comme femme de ménage pendant plus de 30 ans, a élevé cinq enfants et n’a jamais commis de faute. Maintenant, elle se retrouve en prison, en tant que femme âgée et fragile avec une grave maladie cardiaque. J’ai peur qu’elle meure là-bas", a-t-il confié tout en essayant de justifier son geste.

"C’était un acte de désespoir"

"Ma mère ne pouvait plus fermer les yeux tellement cette machine à oxygène faisait du bruit, c’était comme un tracteur. Elle était épuisée et sous médication. Elle n’avait aucune idée de ce qu’elle faisait. Mais elle ne voulait pas faire de mal à cette femme. C’était un acte de désespoir". En parallèle, le quadragénaire en a profité pour s’adresser à la famille de la victime, actuellement dans le deuil. "Ma mère regrette profondément et demande pardon", a-t-il indiqué.

Une enquête est actuellement en cours pour éclaircir et déterminer les circonstances exactes du drame.

VIDÉO - Depuis trois ans, ce septuagénaire est confiné chez lui, faute d'ascenseur