Hospitalisé après un accident de trottinette, il se fait voler 90 000 euros en liquide lors d'un cambriolage

Les faits se sont produits dans un petit village des Pyrénées ariégeoises (Photo : Getty Images/Photononstop RF) (Getty Images/Photononstop RF)

Un retraité âgé de 62 ans résidant dans l'Ariège a connu en l'espace de quelques jours une série de mésaventures particulièrement désagréables.

De mal en pis. Quelques jours après avoir été victime d'un accident de trottinette qui l'a envoyé à l'hôpital avec de graves blessures à la jambe, un habitant de la petite commune de Goulier (Ariège) a vu son domicile cambriolé en son absence.

Selon France Live, qui reprend des informations de La Dépêche, ce retraité âgé de 62 ans a été hospitalisé pendant une semaine après son accident survenu en août dernier. "Je me suis fracassé le genou, raconte l'intéressé, cité par le média généraliste. J'ai eu une entorse avec rupture des ligaments ainsi qu'une fracture du tibia."

Cambriolé pendant sa semaine d'hospitalisation

Alors que le sexagénaire se remettait de ses blessures, des malfaiteurs auraient profité de son absence pour s'introduire chez lui. "Les cambrioleurs sont passés par une fenêtre que j'avais laissée entrebâillée, mais qui tenait tout de même par sa poignée, explique le retraité. Ils m'ont mis l'appartement sens dessus dessous."

Surtout, les cambrioleurs ont trouvé et emporté un butin d'une grande valeur. "Ils m'ont volé un sac dans lequel se trouvaient 90 000 euros en liquide, affirme la victime. Ils avaient pris dans la chambre de ma mère des bijoux de pacotille, mais ils les ont laissés en voyant le sac. J'aurais d'ailleurs préféré qu'ils partent avec les bijoux plutôt qu'avec l'argent."

"Je suis persuadé que ce sont des habitants de Goulier"

Le sexagénaire en est convaincu, ceux qui l'ont cambriolé étaient parfaitement au courant de son absence et ont agi en conséquence. "Je me suis fait aussi vandaliser ma cave, qui se situe à 20 mètres de mon domicile et qui est cachée de la route, argumente le retraité. Je suis persuadé que ce sont des habitants de Goulier qui étaient au courant que j'avais la maison et la cave. D’autant plus qu'aucun autre méfait n'a été signalé dans la commune."

Une plainte a été déposée et la police espère désormais retrouver rapidement le ou les coupables parmi la centaine d'habitants que compte ce petit village perdu dans les Pyrénées, à quelques encablures de la frontière espagnole.

VIDÉO - Le fléau des cambriolages en Bretagne