Hospices de Beaune : « La vente est sauvée »

Par Arthur Frydman
·1 min de lecture
160e vente des Hospices de Beaune
160e vente des Hospices de Beaune

La 160e édition de la vente des Hospices de Beaune (Côte-d'Or), qui joue le rôle de baromètre des prix des grands vins bourguignons, a bien failli ne jamais voir le jour, Covid-19 oblige. Mais pas question de baisser les bras pour les organisateurs de la manifestation, qui aura de toute évidence un goût bien particulier cette année.

« La vente est sauvée, elle sera maintenue en présence des acheteurs », indique Alain Suguenot, maire de la ville et président du Conseil de surveillance des Hospices. Il précise : « La pire des choses aurait été de ne pas l'organiser, car il s'agit en tout premier lieu d'assurer les ressources permettant de pérenniser les investissements nécessaires à l'Hôpital, je rappelle que l'ensemble des travaux de rénovation sont entrepris grâce aux fruits de cette vente, sans dotation extérieure et sans financement de l'État. »

Beaune ©  Hospices de Beaune
Beaune © Hospices de Beaune

Hospices de Beaune © Hospices de Beaune

Lire aussi Enchères de vins 2019 ? Maintien des régions stars, talonnées par le Jura et les spiritueux

Soutenir les hôpitaux de France

« Nous nous devions de rendre hommage aux hospitaliers de France avant toute chose. Avec l'arrivée du virus, cette envie s'est confirmée, c'est devenu une évidence pour des personnes qui prennent soin de nous tous les jours, toutes les nuits, toute l'année », explique François Poher, directeur et président du Directoire des Hospices civils de Beaune. Il poursuit : « Il faut penser aux acheteurs également, ils élèvent ensuite les vins et soutien [...] Lire la suite