Hoshi, victime de harcèlement : la chanteuse tacle la justice

Abaca

Hoshi ne masque pas son agacement. Le 20 juin dernier, un des harceleurs de la chanteuse était interpellé par les enquêteurs de l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité et les crimes de haine (OCLCH). Le jeune homme domicilié en Bretagne s’en était pris à l'artiste sur Internet, après une performance scénique en mars 2020, dans laquelle Hoshi avait embrassé une jeune femme, un geste symbolique pour dénoncer l'homophobie.

Tout juste majeur, cet "addict aux écrans" est soupçonné d’avoir menacé de mort à plusieurs reprises l'interprète de "Ta marinière". Il a reconnu durant sa garde à vue avoir envoyé à la jeune femme de nombreux messages menaçants et insultants. À l’issue, il a été laissé libre par les forces de l’ordre qui poursuivent leurs investigations et pistent d'autres harceleurs.

À lire également

Hoshi en deuil, rend un hommage bouleversant à son grand-père : “Il a rendu nos vies magiques”

Si les choses avancent dans le bons sens, Hoshi déplore toutefois le manque de rapidité de la justice comme elle l'a de nouveau indiqué lors d'un entretien accordé à Nice Matin. "L'un de mes harceleurs a été interpellé mais le procès n'a pas encore eu lieu, à mon s...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles