Hoshi interpelle Élisabeth Borne, deux ans après sa plainte pour harcèlement lesbophobe

Hoshi, ici aux Victoires de la musique, en février 2022. (Photo: Stephane Cardinale - Corbis via Getty Images)
Hoshi, ici aux Victoires de la musique, en février 2022. (Photo: Stephane Cardinale - Corbis via Getty Images)

Hoshi, ici aux Victoires de la musique, en février 2022. (Photo: Stephane Cardinale - Corbis via Getty Images)

HARCÈLEMENT - Ça ne peut plus durer. Ce jeudi 26 mai, Hoshi a une nouvelle fois pris la parole sur Twitter pour dénoncer le harcèlement lesbophobe et les menaces de mort qu’elle reçoit sur les réseaux sociaux, interpellant par là même le gouvernement et sa responsable, Élisabeth Borne.

“Je fais bonne figure. J’ignore. J’essaye d’être forte, mais voilà ce que je reçois encore fréquemment. La justice est lente, très lente”, écrit la chanteuse en légende d’une série de captures d’écrans des messages de haine qu’elle a reçus d’un utilisateur sur Instagram.

Ce dernier est violent dans les mots et emploie à plusieurs reprises des émojis symbolisant des armes. “Je vis avec la peur quotidienne que l’un d’entre eux passe à l’acte. Comptez-vous agir?”, demande l’interprète de Ta marinière à Emmanuel Macron et sa Première ministre qu’elle a identifiés dans son message.

Comme le signale Hoshi, le harcèlement dont elle est victime ne date pas d’hier. Il a en grande partie commencé après sa prestation lors des 35e Victoires de la musique en 2020, prestation au cours de laquelle elle a embrassé sur scène une danseuse après avoir interprété son morceau Amour censure qui dénonce l’homophobie et la Manif pour tous en France.

“Cela fait 27 mois exactement”

D’après le texte de sa plainte consulté par l’AFP et déposée auprès du parquet de Paris, cette prestation a “provoqué de violentes attaques sur les réseaux sociaux”, dénoncées par l’ex-secrétaire d’État au Numérique, Cédric O, comme par les associations Stop Homophobie ou Urgence Homophobie.

“Ils ont retrouvé son adresse, menacé de la tuer, de faire du mal à sa famille et à ses fans. Il y a également eu des tentatives de piratage de ses comptes”, dénonçait l’agente de l’artiste.

Ce jeudi, l’avocat d’Hoshi a lui aussi insisté sur l’urgence de la situation. “Cela fait très exactement 27 mois que nous avons déposé plainte”, précise Éric Morain. Les moyens d’investigation alloués à ce genre de demande sont, selon lui, “insuffisants” car ces infractions seraient considérées comme “secondaires”.

Pour l’heure, Élisabeth Borne, ni aucun membre de son gouvernement, n’a encore pris la parole ou répondu publiquement aux messages d’Hoshi.

À voir également sur Le HuffPostAux Victoires 2022, cette chanson d’Hoshi a bouleversé le public

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles