Horrifiant ! Il découvre les aveux d'une tueuse à l'intérieur du mur de sa nouvelle maison

·1 min de lecture

Une poupée serrant dans ses bras une note papier avec un message funeste. C'est ce que Jonathan Lewis a découvert, le 17 septembre dernier, dans sa nouvelle maison située dans le quartier de Walton, à Liverpool, en Angleterre, rapporte le Daily Mail. Lorsqu'il a décidé d'examiner le vide sous l'escalier qui avait été cloisonné, cet instituteur s'attend à tout sauf à ça.

En défonçant le mur en placo à l'aide d'un marteau, l'homme de 32 ans est tombé sur une vieille poupée de chiffons à la chevelure jaune moutarde. Vêtue d'une robe rayée et d'un bonnet en dentelles très abîmé par le temps, la poupée serrait contre elle un bout de papier. Jonathan Lewis venait de tomber sur une note de 1961 qui contenait les aveux d'une tueuse.

"J'ai décidé de les tuer"

Dans ce message, la meurtrière racontait comment elle avait poignardé les premiers propriétaires. "Cher lecteur/ nouveau propriétaire, merci de m'avoir libérée ! Je m'appelle Emily. Mes premiers propriétaires vivaient dans cette maison en 1961", avait-elle écrit à l'époque avant de poursuivre : "Je ne les aimais pas, alors ils ont dû partir. Ils ne faisaient que chanter et s'amuser. C'était insupportable. J'ai décidé de les tuer en les poignardant". La tueuse avait conclu son message par une touche de sarcasme : "J'espère que vous dormirez bien".

Mais l'agent immobilier qui a vendu cette maison à Jonathan Lewis ne croit pas à cette histoire sordide. Selon lui, le message a été placé là par (...)

Lire la suite sur Closermag.fr

Maddie McCann : sa mère prend une grande décision 14 ans après sa disparition
Cédric Jubillar libéré de prison ? La justice a une nouvelle fois tranché en sa défaveur
Elle a le hoquet pendant 15 ans et finit par en trouver la cause improbable
Des enfants retrouvés dans une horrible maison, entourés d'ordures et d'excréments
Déclarée morte à l'hôpital, elle se réveille alors que sa fille accouche dans la chambre voisine

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles