Cette hormone masculine peut prédire la santé future des hommes, montre une étude

Plusieurs maladies liées à l’âge peuvent être prédites par le niveau de production d’une seule hormone chez l’homme, montre une étude publiée en novembre dans la revue spécialisée Frontiers in Endocrinology. Selon cette recherche, un taux faible de peptide analogue à l'insuline 3 également appelé INSL3 peut avoir un lien avec l’apparition précoce de pathologies.

Sécrétée dans la circulation sanguine dès la puberté chez l’homme, cette hormone est produite dans les testicules par les cellules de Leydig stéroïdogènes, les mêmes qui fabriquent la testostérone.

Pour arriver à établir un lien entre INSL3 et certaines maladies, les chercheurs ont prélevé des échantillons de plus de 3 000 hommes âgés de 40 à 79 ans au moment du recrutement, issus de huit centres partout en Europe. L’étude a duré un peu plus de quatre ans. “Du sang a été prélevé pour des mesures hormonales, et les sujets ont été (...) invités à remplir des questionnaires relatifs à leur santé, leur mode de vie et leur alimentation”, informent les auteurs dans l’étude. Ces derniers ont évalué le lien entre le taux d’INSL3 et des pathologies liées à l’âge dont les maladies cardiovasculaires, le diabète, le cancer, les dysfonctionnements érectiles, la dépression et la fragilité osseuse.

Résultat : les auteurs ont remarqué des niveaux d'INSL3 globalement stables au fil du temps, mais variables d'un individu à l'autre. Cette différence pourrait s’expliquer par l’alimentation des participants, mais aussi la génétique et l’exposition (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Quatre pistes pour vaincre la fatigue
Deux nouveaux tests rapides permettent de détecter la grippe et Covid-19 en même temps
La médiation animale : la nouvelle thérapie à la mode !
Comment éviter la lèpre ?
Comment faire passer la nausée ?