Elle a le hoquet pendant 15 ans et finit par découvrir la cause

·1 min de lecture
Pendant 15 ans, son hoquet lui a empoisonné la vie.

Imaginez avoir le hoquet pendant plusieurs années. C’est le cauchemar vécu par une Américaine.

Actuellement âgée de 37 ans, cette répartitrice des urgences en Alaska a souffert de crises de hoquet pendant… 15 ans. Une situation dure à vivre au quotidien à cause de laquelle elle a écopé de nombreux surnoms à l’adolescence : "Pendant tout le lycée, on m'appelait le cochon constipé, le bébé phoque qui se fait matraquer, le ptérodactyle". Pendant 15 ans, son hoquet lui a empoisonné la vie et elle ne parvenait pas à trouver la solution pour s’en débarrasser. "Le hoquet était parfois plus fort, parfois plus silencieux, parfois si fréquent que je n'arrivais pas à reprendre mon souffle", a décrit Nicole Allard.

Eliminer certains aliments

Et c’est dans l’alimentation qu’elle a finalement trouvé une solution pour en venir à bout. Pour cela, elle a tenté d’éliminer certains aliments de son quotidien. L’idée lui est venue en 2011 quand elle a souffert d’une importante crise de hoquet après avoir mangé un sandwich au poulet. Afin d’identifier les responsables de son hoquet, elle a alors réduit des aliments sous forme de poudre puis a placé cette poudre dans des gélules. Ensuite, elle a décidé d’en prendre une au hasard chaque jour pour identifier de possibles effets.

"Je prenais une pilule par jour pendant deux semaines, ou jusqu'à ce que j'aie le hoquet. Si cela arrivait, j'attendais qu'ils s'arrêtent et je commençais avec le pot suivant", a résumé la principale intéressée. Grâce à cette expérience, elle a constaté que les poivrons, le blé (mais pas le gluten), les produits laitiers de vache, les pois, le maïs et les cacahuètes étaient les principaux aliments responsables de son hoquet.

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles