Hoquet à répétition : d'où vient-il et quand faut-il s'inquiéter ?

·1 min de lecture

Arrêter de respirer pendant une minute, boire un verre d'eau la tête en bas, souffler dans un sac en papier… Votre entourage vous aura sûrement abreuvé de ces nombreuses astuces de grands-mères, souvent inefficaces, pour faire passer un hoquet intempestif. Cette contraction respiratoire est généralement anodine, et disparaît souvent au bout de quelques minutes. Mais un hoquet qui s'étale sur plusieurs jours ou revient de manière répétitive doit vous amener à consulter votre généraliste, comme l'explique le docteur Jimmy Mohamed à une auditrice de Sans Rendez-vous, l'émission santé d'Europe 1.

La question d'Anne-Sophie :

"Le hoquet survient chez moi sans prévenir et sans que je comprenne pourquoi. J'ai l'impression qu'il y a une raison psychologique. Quel est votre avis ?"

La réponse de Jimmy Mohamed :

"Le hoquet est la contraction involontaire d'un muscle qu'on appelle le diaphragme et des muscles intercostaux. Le diaphragme vous permet de respirer, il propulse l'air dans vos poumons. Parallèlement à cette contraction involontaire du diaphragme, la glotte, qui se trouve dans la gorge, va se fermer, ce qui va freiner l'arrivée d'air et déclencher ce bruit caractéristique du hoquet. On ne sait pas vraiment à quoi sert le hoquet, mais les scientifiques pensent qu'il serait lié avec ce qui se passe pendant la gestation, dans le ventre de la mère. Le hoquet est un trait que l'on partage avec tous les animaux vertébrés.

>>Retrouvez l'intégralité de Sans rendez-vous tous les jou...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles