“Honteux, écœurants, sordides” : Brigitte Bardot mitraille les César 2021

·1 min de lecture

Brigitte Bardot n’a pas apprécié la 46ème cérémonie des César, et ne s’en cache pas. Les discours militants et les mises en scène, notamment le passage de la comédienne Corinne Masiero entièrement nue devant l’assemblée le 12 mars dernier, l’ont particulièrement scandalisée. Sur son compte Twitter, ce lundi 15 mars, l’ancienne actrice a alors partagé sa colère : “Choquants, honteux, écœurants ces sordides ’César’”. Selon elle, l’événement n’était autre qu’un “requiem pour des cons qui massacrent le cinéma”. Ni plus ni moins !

Bien d’autres personnalités françaises ont critiqué la cérémonie très politisée pendant laquelle les revendications se sont succédé. Thierry Lhermitte, lui, s’est démarqué en jouant la carte de l’humour. “Beaucoup de malheurs du monde ont été abordés” sur la scène de l’Olympia, a reconnu le comédien sur le plateau de C à vous, ce lundi 15 mars. Mais il “regrette qu'on n'ait pas abordé les Rohingyas, le Yémen, la Syrie, les élections américaines avec l'invasion du Capitole”. De prime abord, la présentatrice de l’émission, Anne-Élisabeth Lemoine, n’a pas percuté l’ironie de l'intervention de son invité. Alors, celui qui est intervenu sur scène lors de la dernière cérémonie des César avec ses amis du Splendid, un collectif d'auteurs et acteurs, s’est lancé dans une tirade bourrée de sarcasme : “L'Arménie, la stigmatisation des anorexiques dans le milieu du sumo japonais, la grossophobie dans le milieu des jockeys ! Horrible ! Le remboursement des soins dentaires, (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Les conversations privées de Harry et William dévoilées par une amie de Meghan : une stratégie qui interroge
Corinne Masiero nue aux César 2021 : des députés interpellent le procureur pour "exhibition sexuelle"
Jennifer Lopez : Alex Rodriguez part à sa reconquête, après les rumeurs de rupture
Brigitte Macron : à quoi sert vraiment son Institut des Vocations pour l'Emploi ?
VIDÉO - Le Dr Martin Blachier perplexe sur les effets du confinement