"Une honte nationale" : sous le feu des critiques, la défense Trump désavoue une avocate

·2 min de lecture

Alors que la défense de Donald Trump enchaîne les défaites devant les tribunaux et ne parvient pas à faire annuler les bulletins voulus, la campagne a dû désavouer une avocate après qu'elle a accusé le gouverneur de Géorgie de corruption.

Avec 34 défaites ou classements sans suite pour deux victoires, le bilan de l'équipe de défense de Donald Trump n'est pas une réussite. Vingt jours après l'élection, le président sortant refuse toujours de reconnaître la victoire de Joe Biden et compte bien aller, comme il l'a promis, devant la Cour suprême, où il espère que la majorité conservatrice obtenue grâce à ses trois nominations de juges lui donnera raison. Mais ça sera sans Sidney Powell : dimanche soir, la campagne Trump a désavoué cette avocate. «Sidney Powell pratique le droit toute seule. Elle n'est pas membre de l'équipe de défense Trump. Elle n'est pas une avocate pour le Président personnellement», ont écrit dans un communiqué Rudy Giuliani, avocat personnel du milliardaire, et Jenna Ellis, conseillère juridique de la campagne.

Une affirmation qui a surpris outre-Atlantique puisque Donald Trump avait lui-même annoncé qu'elle faisait partie de son équipe : «J'ai hâte que le maire Giuliani mène le travail légal pour défendre NOTRE DROIT à des ÉLECTIONS LIBRES et JUSTES! Rudy Giuliani, Joseph diGenova, Victoria Toensing, Sidney Powell et Jenna Ellis, une super équipe, s'ajoutent à nos formidables avocats et représentants!», avait-il tweeté, le 14 novembre.

Sidney Powell se tenait derrière Rudy Giuliani, le 19 novembre, lors d'une conférence de presse organisée à Washington, et avait même pris la parole devant les journalistes,(...)


Lire la suite sur Paris Match