"Une honte !" - Affaire Jubillar : Cette phrase d'un des avocats de Cédric qui ne passe pas...

Depuis le premier jour, les proches de Delphine Jubillar, née Aussaguel, s'activent pour retrouver une trace de la jeune femme, disparue brutalement dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Un groupe a d'ailleurs mis en place une page Facebook "Soutiens aux familles de Delphine Aussaguel", qui rassemble les initiatives faites pour faire avancer l'enquête et honore la mémoire de celle qui était particulièrement aimée par tout son entourage. Parfois, la colère submerge les animatrices de la page, notamment envers le mari suspecté de meurtre, Cédric Jubillar, mais aussi ses avocats.

L'artisan de 34 ans est défendu par un trio d'avocats depuis qu'il a été en garde à vue puis incarcéré en détention provisoire pour homicide par conjoint au mois de juin 2021. En effet, la justice estime qu'il y a assez d'éléments à charge pour le garder sous les verrous le temps que l'enquête avance. Pour porter sa voix en justice, l'homme peut donc compter sur Emmanuelle Franck, Jean-Baptiste Alary et Alexandre Martin. Un trio que les proches de Delphine ont pointé du doigt dans une publication du 29 juin qui s'insurgeait des phrases choquantes que le présumé coupable a dites sur sa femme comme "Je vais la tuer, l'enterrer et personne ne la retrouvera." Des mots qu'il a tenus quand son couple battait de l'aile et se dirigeait vers un divorce. Remis sur la table, ils sont accablants selon la famille et les amies de la maman de Louis et Elyah.

Mais la goutte d'eau qui fait...

Lire la suite


À lire aussi

Capucine Anav, enceinte, a "vécu 3 mois dans la crainte" : cette terrible phrase qui l'a bouleversée
Cyril Féraud ose un nouveau look en vacances : cette photo qui ne passe pas inaperçue
Affaire Jubillar : Delphine avait déjà disparu par le passé...

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles