"La honte !" : comment la 45e cérémonie des César a basculé en sacrant Roman Polanski comme meilleur réalisateur

franceinfo

Sitôt le résultat annoncé, les caméras se sont braquées sur elle. Adèle Haenel, symbole d'un nouvel élan de #MeToo en France depuis qu'elle a accusé en novembre le réalisateur Christophe Ruggia "d'attouchements répétés", a quitté avec fracas la 45e cérémonie des César, vendredi 28 février, après que Roman Polanski a reçu le prix de la meilleure réalisation pour son film J'accuse.

Le réalisateur de 86 ans est poursuivi par la justice américaine pour relations sexuelles illégales avec une mineure en 1977. Depuis, il a été accusé de viols ou d'agressions sexuelles par onze autres femmes, dont la Française Valentine Monnier. Son sacre individuel a fait prendre "en quelques secondes (...) un tout autre tournant" à la grand-messe annuelle du cinéma français, écrit Le Figaro.

Florence Foresti "écœurée"

"La honte", a donc scandé Adèle Haenel en quittant la salle Pleyel, suivie par la réalisatrice Céline Sciamma et quelques autres personnes, juste avant l'annonce du César du meilleur film.


"Écoeurée", a de son côté commenté sur Instagram la maîtresse de cérémonie Florence Foresti. L'humoriste n'avait pas (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi