«Honi soit qui mal y pense»

Libération.fr


Des modalités de l’annonce à l’organisation des funérailles, tout est prêt jusque dans les moindres détails, pour révéler la mort d’Elizabeth II. Le plan secret a même son nom de code : «Operation London Bridge». Sur le site du Guardian, le journaliste Sam Knight dépeint une organisation méticuleuse, ouvrant la voie à une nouvelle ère au Royaume-Uni, celle du règne de Charles III. Photo AFP

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

Trump coupe les fonds, l’Amérique monte au front
Pays-Bas : Mark Rutte à la recherche d’une coalition sans Geert Wilders
Deux rassemblements turcs interdits à Hanovre et Innsbruck
En Californie, la tactique de la résistance étatique
«Notre lutte ne sera pas un sprint, mais un marathon»

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages