Hongrie: Viktor Orban plus virulent que jamais à une semaine des élections européennes

À sept jours des élections européennes et municipales, le Premier ministre Viktor Orban a rassemblé des dizaines de milliers de sympathisants à Budapest pour une « Marche pour la Paix ». Le parti de Viktor Orban organise régulièrement ce genre d’événements avant les élections pour cimenter son camp et mobiliser ses électeurs. Face à ses supporters, Orban a prononcé le mot « guerre » des douzaines de fois. Il use d’une rhétorique de plus en plus guerrière, plongeant le pays dans une ambiance anxiogène.

Avec notre correspondante à Budapest, Florence La Bruyère

Dans un grand parc de l'île Marguerite, située au milieu du Danube, la foule a eu droit à un spectacle en plein air sur les horreurs de la guerre, puis le Premier ministre souverainiste a prononcé un discours virulent contre les Occidentaux, l’Europe, le philanthrope américain George Soros et la gauche hongroise qui veulent entraîner la Hongrie dans la guerre.

À lire aussiLa Hongrie face à l’Europe : le défi souverainiste de Viktor Orban

Venus de tout le pays dans des autocars affrétés par une association proche du pouvoir, les sympathisants de Viktor Orban brandissent tous les mêmes pancartes fournies par le parti : « Non à la guerre ».

Rhétorique basée sur un mensonge

La foule acclame le premier ministre : « Viktor, Viktor ! » Viktor Orban se présente comme le seul politicien capable de préserver la paix.


Lire la suite sur RFI