En Hongrie, les roms traités d’«assassins»

Libération.fr

Un nouveau scandale a éclaté en Hongrie où Zsolt Bayer, journaliste et proche du Premier ministre Orbán, a écrit samedi dans le journal progouvernemental Magyar Hirlap que «les animaux tziganes» ne sont pas dignes de vivre comme des êtres humains, car ils «font leurs besoins où ils veulent» et qu’une bonne partie des Roms sont des «assassins» à «éliminer». Ses écrits ont provoqué un tollé, non seulement dans les rangs de l’opposition, mais aussi au sein du parti au pouvoir. L’opposition, qui a qualifié ces propos d’incitation à la haine, a prévu de manifester dimanche. Fondateur du parti de Orbán, le Fidesz, Zsolt Bayer avait déjà fait «sensation» en 2008 avec un article antisémite où il écrivait que les juifs hongrois «mouchaient leurs nez dans les piscines».

Retrouvez cet article sur Liberation.fr

La cathédrale de Washington va célébrer les mariages homos
Rwanda : trois fantômes et un mystère
Entre Pakistan et Inde, nouvel accroc au Cachemire
Interrogation
Champagne de la discorde à l'investiture d'Obama