La Hongrie prête à soutenir le plan de relance de l'UE, selon le Premier ministre

LA HONGRIE PRÊTE À SOUTENIR LE PLAN DE RELANCE DE L'UE, SELON LE PREMIER MINISTRE

BUDAPEST (Reuters) - La Hongrie devrait soutenir le plan de relance de l'Union européenne (UE) visant à injecter des milliards d'euros dans l'économie du bloc mise à mal par la pandémie de coronavirus, a déclaré vendredi le Premier ministre Viktor Orban peu avant un nouveau sommet par visioconférence des dirigeants européens.

Le Premier ministre hongrois s'était auparavant déclaré sceptique fin mai quant au projet de relance de 750 milliards d’euros présenté par la Commission européenne prévoyant l'émission d'une dette mutualisée européenne.

"Plusieurs États membres de l'UE sont dans une situation tellement difficile que nous pouvons difficilement ne pas approuver que la Hongrie soutienne également un plan d'emprunt commun", a déclaré Viktor Orban.

De son côté, son homologue tchèque Andrej Babis a laissé entrevoir jeudi la possibilité d'opposer son veto au projet de relance, appelant à de nouvelles négociations sur l'utilisation du fonds, selon l'agence de presse CTK.

La semaine dernière, le groupe de Visegrad, qui rassemble la Hongrie, la République tchèque, la Slovaquie et la Pologne s’est engagé à soutenir le plan de l'UE s'il ne favorise pas les pays les plus riches ou qu'il ne pénalise pas ceux qui sont parvenus à surmonter l'épidémie.




(Krisztina Than, version française Diana Mandiá, édité par Blandine Hénault)