Publicité

Hongrie: la présidente Katalin Novak démissionne après le scandale provoqué par une grâce

La présidente hongroise Katalin Novak, une proche du Premier ministre Viktor Orban, a démissionné ce samedi 10 février après l'indignation provoquée par sa décision de gracier un condamné impliqué dans une affaire de pédocriminalité.

Le magazine Forbes l'avait présentée l'année dernière comme la femme la plus influente de la vie publique en Hongrie. Deux ans après être devenue la première présidente du pays, Katalin Novak a annoncé ce samedi sa démission. « J'ai commis une erreur », a reconnu l'intéressée dans une allocution retransmise par la télévision nationale. « Aujourd'hui, c'est le dernier jour où je m'adresse à vous en tant que présidente ».

La polémique a été provoquée par le pardon accordé en avril 2023, à l'occasion de la visite du pape François à Budapest, à un ancien directeur adjoint d'un foyer pour enfants, condamné en 2022 à plus de trois ans de prison pour avoir couvert les agressions sexuelles sur mineurs dont se serait rendu coupable son supérieur. Depuis la révélation de cette décision la semaine dernière par le site d'investigation 444, le scandale ne cessait de monter. Des milliers de manifestants s'étaient rassemblés vendredi soir devant le palais présidentiel et trois des conseillers présidentiels avaient quitté leur poste.

(Et avec AFP)


Lire la suite sur RFI