Hongrie : la philosophe Agnès Heller, engagée contre la politique du Premier ministre Viktor Orban, est morte à 90 ans

franceinfo avec AFP
Agnès Heller a fait partie d'un groupe d'intellectuels étrangers invités à l'Elysée par Emmanuel Macron, quelques jours avant les élections européennes, pour marquer leur engagement contre la montée des nationalismes.

C'était une figure de la scène intellectuelle. La philosophe hongroise Agnès Heller, dissidente du régime communiste en Hongrie puis engagée ces dernières années contre la politique du Premier ministre Viktor Orban, est morte à 90 ans, vendredi 19 juillet. L'annonce a été faite par un communiqué de l'Académie hongroise des sciences (MTA) dont elle était membre. Selon le média hongrois 444.hu, Agnès Heller n'est pas revenue d'une baignade dans le lac Balaton.

Agnès Heller était au palais de l'Elysée quelques jours avant les élections européennes du mois de mai. Elle avait été invitée par le président français Emmanuel Macron pour marquer un engagement contre la montée des nationalismes, avec d'autres philosophes, comme Bernard-Henri Lévy, qui lui rend hommage sur Twitter.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi