Hongrie : manifestation devant le siège de la télévision publique

Ils étaient plus d’un millier à s’être rassemblés vendredi à Budapest devant le siège de la MTVA, la télévision publique hongroise, pour dénoncer la mainmise de l'État sur les médias et une couverture médiatique biaisée car seulement destinée à favoriser le gouvernement populiste de Viktor Orbán.

Les protestataires ont notamment exigé que le directeur de la MTVA soit remplacé. Cette manifestation baptisée "blocus de l'usine à mensonges", était organisée par le député indépendant Akos Hadhazy, législateur indépendant de l’opposition.

"Machine de propagande"

S'exprimant lors de la manifestation de vendredi, ce dernier a déclaré que le gouvernement hongrois avait créé une "machine de propagande" qui a refusé d'accorder un temps d'antenne aux voix de l'opposition tout en défendant ouvertement les politiques du parti au pouvoir.

Le gouvernement hongrois, dirigé depuis 2010 par le Premier ministre nationaliste Viktor Orbán, a souvent été accusé d'éroder la liberté de la presse dans le pays.

L'année dernière, L'ONG Reporters sans frontières (RSF) dans l’édition de sa galerie de "prédateurs de la presse" avait désigné comme tel le Premier ministre hongrois.