Hongrie: l’eurodéputée Klara Dobrev bien partie pour affronter Viktor Orban aux législatives 2022

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Lors du premier tour des primaires de l'opposition en Hongrie, les électeurs devaient choisir un candidat au poste de député pour représenter l’opposition dans chacune des 106 circonscriptions. C’est le parti de Klara Dobrev qui remporte le plus de circonscriptions. Les électeurs devaient aussi désigner le candidat de leur choix pour occuper le fauteuil de Premier ministre, si l’opposition remporte les élections. Là aussi, Klara Dobrev est en tête.

avec notre correspondante à Budapest, Florence La Bruyère

Klara Dobrev sort clairement gagnante de ce premier tour. Avec 34 % des voix (34,40%), elle devance Gergely Karacsony, le maire écologiste de Budapest, (qui a recueilli 27,9 % des votes), et Péter Marki-Zay, un conservateur et farouche opposant de Viktor Orban, qui est arrivé en 3e position (20 % des suffrages).

De nombreux atouts

C’est la première fois qu’une femme est candidate au poste de Premier ministre en Hongrie. Avocate de 49 ans, Klara Dobrev est députée au Parlement européen pour la Coalition démocratique. Un parti de centre gauche dirigé par son mari, Ferenc Gyurcsany, ancien Premier ministre socialiste dans les années 2000.

Klara Dobrev a, derrière elle, un parti solide et bien organisé. Mais la personnalité de son mari, qui est détesté par de nombreux Hongrois, peut dissuader les indécis de voter pour elle. D’autre part, le candidat arrivé en troisième position pourrait se désister en faveur du maire de Budapest, qui bénéficierait alors des reports de voix. Le deuxième tour s’annonce très serré entre l’eurodéputée Klara Dobrev et Gergely Karacsony, le premier élu de la capitale hongroise.

Ces primaires ont suscité un fort intérêt : 633.000 Hongrois y ont participé. Après un début chaotique dû à une cyber attaque du système informatique, – l’opposition a accusé le parti au pouvoir d’être derrière ce hacking – le vote s’est déroulé sans encombre. En ligne ou dans les stands installés dans la rue, à la sortie des centres commerciaux, il y avait tous les jours de longues files d’attente. Le nombre de votants représente environ 8% du corps électoral (7,9 millions d'électeurs), soit le même taux de participation que pour les primaires aux USA ou celles organisées en France.

Faire front contre Viktor Orban en 2022

Pour la première fois, les six partis d’opposition ont décidé de faire front commun contre Viktor Orban aux législatives de l’an prochain. Cette alliance accroît leurs chances : selon les derniers sondages, le bloc de l’opposition est au coude à coude avec la majorité du Premier ministre. Selon l’Institut indépendant Zavecz Research, l’opposition est soutenue par 38 % de la population totale – incluant les indécis et les abstentionnistes - et la majorité du premier ministre par 37 %.

► À relire : Hongrie: la première journée de la primaire de l'opposition interrompue par une cyberattaque

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles