Hongrie : István Kärmendi, médecin et survivant au parcours exceptionnel

Presque centenaire, István Kärmendi travaille depuis 70 ans en Hongrie. Soigner est sa vocation. Survivant de l’holocauste, il avait dû se cacher pour étudier la médecine durant la Seconde Guerre mondiale, parce qu’il était juif. Aujourd’hui, pas question de parler de retraite pour cet homme qui souhaite être encore présent pour aider ses patients face au coronavirus. Chaque jour, il en reçoit des dizaines. "Il est terriblement important d’avoir un contact personnel" "Parmi les patients, il y a une grand-mère de 70 ans que je soigne depuis qu’elle est enfant et qui pousse maintenant son petit-enfant dans une poussette", explique le médecin, István Kärmendi. "Je n’aime pas vraiment traiter les patients par voie électronique, car dans la relation médecin-patient, il est terriblement important d’avoir un contact personnel", rajoute le médecin. Lorsqu’il avait été emmené au travail forcé, le médecin avait pris deux livres de médecine de sa troisième année en plus des deux conserves emmenées pour survivre.