Hongrie: le «chantage» de Viktor Orban, prêt à tout pour éviter le gel des fonds européens

AP - John Thys

Le Premier ministre Viktor Orban est engagé dans une course contre-la-montre pour échapper au gel des fonds européens destinés à son pays. Des fonds suspendus depuis avril dernier par la Commission européenne, en raison du non-respect de l'État de droit par gouvernement hongrois. La Commission devrait évaluer les progrès accomplis par la Hongrie ce mardi.

Avec notre correspondante à Budapest, Florence La Bruyère

L’enjeu est énorme pour la Hongrie, qui reçoit près de 13 milliards d'euros - 7,5 milliards d'euros de fonds communautaires et 5,8 milliards d'euros au titre de relance post-pandémie - de la part de la Commission européenne.

Pour ne pas passer à côté de ce pactole, la Hongrie s’est lancée dans un véritable marathon pour mener à bien les réformes exigées par Bruxelles. Elle a créé une autorité anti-corruption pour surveiller la façon dont l’argent européen est dépensé. Cet organisme devra détecter les fraudes et remédier à la corruption.

Par ailleurs, le parti du Premier ministre Viktor Orban a modifié 17 lois pour assurer une plus grande transparence dans l’attribution des marchés publics. Des marchés qui, jusqu’ici, étaient majoritairement remportés par l’entourage de Viktor Orban.

► À lire aussi: Victoire de Viktor Orban en Hongrie: la promesse de nouvelles disputes entre Bruxelles et Budapest


Lire la suite sur RFI