Hongkong : Disney revisite son célèbre château au nom de la « diversité »

Par LePoint.fr
·1 min de lecture
À Hongkong, Disneyland accueille à nouveau du public. 
À Hongkong, Disneyland accueille à nouveau du public.

Plus de 60 ans après l'ouverture du premier parc d'attractions Disneyland, à Anaheim, en Californie, la marque continue de fasciner les grands comme les petits et d'attirer des millions de personnes chaque année. Si la pandémie de Covid-19 a forcé de nombreux sites de loisirs à fermer leurs portes, l'entreprise s'est toutefois offert un petit « lifting » architectural. À Hongkong, comme le détaille CNN, l'emblématique château, présent sur les sites américains, mais aussi à Shanghai, à Marne-la-Vallée ou à Tokyo, ne ressemble plus vraiment aux autres. Une métamorphose destinée à refléter la diversité au sein de Disney.

Plusieurs grands types de châteaux existaient jusque-là chez Disney. Ainsi, à Tokyo et en Floride, il s'agit du château de Cendrillon. En Californie et en région parisienne, c'est le château de la Belle au bois dormant. Soit deux princesses centrales dans l'?uvre originale de Disney. D'un point de vue architectural, les sites sont tous au moins partiellement inspirés du château de Neuschwanstein, situé en Bavière, en Allemagne. Mais, au cours des décennies écoulées, l'?uvre littéraire et cinématographique de Disney s'est considérablement étoffée. Le nouveau château présent à Hongkong représente désormais non pas une héroïne, mais une douzaine.

Un style éclectique

Au c?ur de ce nouveau château, on trouve toujours la référence à Aurora, la princesse de la Belle au bois dormant. Il s'agissait de l'inspiration principale lors de l'ouverture du parc [...] Lire la suite