Hong Kong et Singapour lancent une "bulle" aérienne pour éviter les quarantaines

·1 min de lecture

Hong Kong et Singapour ont annoncé lundi 26 avril leur intention de lancer à compter du 26 mai une "bulle" aérienne permettant aux voyageurs des deux villes de ne pas effectuer de quarantaine à l'arrivée.

Début décembre, les deux centres financiers avaient reporté ce projet en raison d'une quatrième vague épidémique à Hong Kong.

A partir du 26 mai, un vol quotidien, transportant jusqu'à 200 passagers, fera la navette entre les deux villes et la fréquence pourrait passer à deux vols par jour à partir du 10 juin. Les compagnies Cathay Pacific et Singapore Airlines se partageront le marché.

Les Hongkongais souhaitant se rendre à Singapour devront avoir reçu deux doses de vaccin, que ce soit le Pfizer-BioNTech ou celui du laboratoire chinois Sinovac.

Cette condition est destinée à encourager la campagne de vaccination dans l'ex-colonie britannique où le nombre de personnes ayant reçu une première dose est de 11% en dépit de stocks importants.

Les voyageurs en provenance de Singapour, où le taux de vaccination est d'environ 20%, ne seront pas tenus d'être vaccinés mais devront présenter un test négatif avant leur départ et à l'arrivée.

Les deux villes maintiendront des mesures strictes de quarantaine pour tous les voyageurs en provenance d'autres pays. Si ces dispositions ont permis de maintenir les contaminations à des niveaux relativement bas, elles ont cependant porté un rude coup au secteur touristique et à l'économie.

Les pays cherchent désespérément à relancer les voyages à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Espagne : les fêtes de Pampelune annulées pour la deuxième année de suite
L’euro, au plus haut face au dollar depuis février, reste soutenu par les taux américains
Etat d'urgence : définition et effets et état d'urgence sanitaire
La pandémie n’a pas freiné les dépenses militaires mondiales
Les Américains pourront voyager dans l’Union européenne à condition d’être vaccinés