Hong Kong: la politique anti-Covid-19 de Carrie Lam inquiète le monde des affaires

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Malgré d'importantes critiques à l'international, Carrie Lam, la cheffe de l'exécutif hongkongais, maintient sa stratégie « zéro Covid ». La dirigeante rejette les accusations du monde des affaires qui considère qu'avec la fermeture des frontières, l'isolement international que cette mesure impose fait peser des risques importants sur les activités financières de la cité. Jusqu'à présent, les mesures strictes mises en place à Hong Kong ont permis de limiter le nombre de cas de Covid-19 à environ 12 000 pour 7,5 millions d'habitants.

La politique de Carrie Lam inquiète le monde des affaires. La semaine dernière, dans une lettre ouverte à Mme Lam, la Chambre européenne de commerce à Hong Kong a affirmé que la réputation du centre d'affaires international est menacée par les mesures de restrictions imposées aux voyageurs arrivant de pays considérés à haut risque, comme les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne. Une quarantaine de vingt-et-un jours dans un hôtel leur est imposée.

La quarantaine la plus stricte au monde

Hong Kong, qui détient la quarantaine la plus stricte au monde, rappelle, par la voix de sa dirigeante, que sa priorité est d'empêcher l'importation de nouveaux cas de Covid-19. Une annonce qui douche tout espoir de levée des restrictions. Carrie Lam réaffirme sa stratégie de privilégier la réouverture des frontières avec la Chine continentale par rapport au reste du monde, et souligne que « l'atout le plus important de Hong Kong est d'être la porte d'entrée vers la Chine qui représente un immense marché ».

Peu d'empressement pour assouplir

De son côté la Chine, manifeste peu d'empressement à assouplir les restrictions pour les voyageurs étrangers, y compris ceux arrivant de Hong Kong. D'ailleurs Pékin a annoncé vouloir les maintenir jusqu'en février 2022, date de la fin des Jeux olympiques d'hiver.

À lire aussi : Quatre nouvelles arrestations dans les milieux pro-démocratie à Hong Kong

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles