Hong Kong : nouveaux heurts lors d'une manifestation contre les commerçants chinois du continent

franceinfo avec AFP
Les habitants de Hong Kong reprochent de longue date aux commerçants chinois d'alimenter l'inflation dans le territoire autonome en traversant la frontière pour acheter des produits détaxés qu'ils revendent ensuite du côté chinois.

Ils s'opposent à la "sinisation" de Hong Kong. De nouveaux affrontements ont opposé la police et des manifestants, samedi 13 juillet, à Hong Kong. Cette fois-ci, les protestations anti-gouvernementales visaient les commerçants de Chine continentale qui viennent s'approvisionner sur le territoire hongkongais.

La mobilisation a eu lieu à Sheung Shui, une localité hongkongaise située près de la frontière avec la Chine continentale. Des dizaines de pharmacies ou magasins de cosmétiques y fleurissent et sont très populaires parmi les commerçants de Chine continentale qui viennent s'y approvisionner et profitent de l'absence de taxe sur le chiffre d'affaires, avant de les revendre de l'autre côté de la frontière.

Hausse des tensions entre les habitants

Mais si ces "commerçants parallèles" font marcher les affaires en zone frontalière, ils constituent également une source de tensions pour les habitants. "Les loyers ont grimpé. Les autres petits magasins ou restaurants ne peuvent survivre. La région tout entière est devenue un site pour approvisionner les commerçants parallèles au lieu des habitants locaux", a expliqué un manifestant.

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi