Hong Kong: Nathan Law, militant pro-démocratie, demande l'asile politique au Royaume-Uni

·2 min de lecture

Six mois après son exil pour raisons politiques, l'un des militants les plus connus du mouvement pro-démocratie de Hong Kong, l'ancien député Nathan Law, vient de demander l'asile politique au Royaume-Uni.

« Il y a six mois, écrit Nathan Law dans une tribune parue dans le Guardian, j'ai décidé de fuir vers un pays où je pourrais parler librement. Je suis devenu le premier ancien député de Hong Kong à vivre en exil, et mon départ a montré que quelque chose de très grave se préparait chez nous. Je me suis longtemps posé la question de savoir si je devais rester ici pour de bon, mais ça y est, j'ai pris ma décision. »

Nathan Law est un des jeunes chefs de file du parti politique militant pour la démocratie à Hong Kong Demosisto, qui a annoncé en juillet sa dissolution juste après l'adoption par le Parlement chinois de la législation controversée sur la sécurité nationale. Ce parti avait été fondé par des étudiants à l'issue du Mouvement des Parapluies en 2014 contre l'emprise grandissante de Pékin sur l'ex-colonie britannique. En juillet, Nathan Law avait annoncé s'être enfui de Hong Kong puis se trouver à Londres.

Sortir les Européens de « l'illusion »

Il explique avoir choisi sa destination finale en raison de la nécessité pour les Occidentaux de sortir de « l'illusion » de croire que la Chine pourrait être « un partenaire stratégique, peut-être même faire partie du monde démocratique ».

Là où les États-Unis ont adopté un positionnement très agressif vis-à-vis de Pékin, là où la guerre commerciale fait consensus au Congrès, ce n'est pas le cas selon Nathan Law au Royaume-Uni et en Europe. « Ici, il faut le construire et j'espère, poursuit-il, que ma présence servira de rappel et de signal d'alarme face aux dangers que représente le Parti communiste chinois pour les principes démocratiques. »

« Je suis à Londres depuis six mois, c'est une ville accueillante, excitante, cosmopolite où tant de gens me sont venus en aide. Grâce à leur mobilisation et à la nôtre, conclut Nathan Law, quels que soient les obstacles qui se dressent devant nous, les Hongkongais n'abandonneront jamais. »