Hong Kong: le magnat pro-démocratie Jimmy Lai renvoyé en prison

·1 min de lecture

À Hong Kong, le magnat pro-démocratie Jimmy Lai a été renvoyé en prison jeudi 31 décembre à l'issue d'une audience devant la plus haute instance judiciaire de la ville. Elle a suivi les réquisitions du parquet qui ne souhaitait pas sa libération sous caution.

Très critique à l'encontre de Pékin, Jimmy Lai est l'une des personnalités hongkongaises les plus connues à être visée par la loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin pour rétablir le calme dans le territoire après plus de six mois de manifestations en 2019.

Le magnat des médias est accusé de « collusion avec des puissances étrangères » pour avoir appelé des gouvernements étrangers à sanctionner Hong Kong et la Chine en réponse à la politique menée par Pékin dans le territoire semi-autonome. Jimmy Lai est également poursuivi pour fraude et pour avoir pris part à des rassemblements illégaux lors du mouvement de contestation de 2019.

À 73 ans, le patron du tabloïd Apple Daily a effectué vingt jours de détention avant d'être remis en liberté le 23 décembre contre le paiement d'une caution de dix millions de dollars de Hong Kong (un million d'euros) et moyennant des conditions très strictes. Assigné à résidence, il s'est également vu interdire toute prise de parole en public et toute publication sur Twitter.

(Avec AFP)

► À lire aussi : Jimmy Lai: «La loi de sécurité nationale signe l’arrêt de mort de Hong Kong»