Hong Kong: Lam dénonce le double langage de gouvernements étrangers

HONG KONG: LAM DÉNONCE LE DOUBLE LANGAGE DE GOUVERNEMENTS ÉTRANGERS

HONG KONG (Reuters) - La cheffe de l'exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, a accusé les gouvernements étrangers de double langage dans leurs réactions sur le projet de la Chine de durcir la législation sur la sécurité du territoire semi-autonome, mettant en avant les manifestations violentes qui secouent les Etats-Unis.

S'exprimant pour la première fois après que le président américain Donald Trump a annoncé vendredi que son administration allait révoquer le statut spécial accordé par les Etats-Unis à Hong Kong, la dirigeante a prévenu que les pays menaçant d'actions contre l'ex-colonie britannique pourraient nuire à leurs propres intérêts.

"Ils sont très préoccupés par leur sécurité nationale, mais la nôtre (...) Ils la regardent à travers des lunettes teintées", a-t-elle dit lors d'une conférence de presse hebdomadaire.

"Aux Etats-Unis, nous voyons les émeutes être gérées par les gouvernements locaux, contrairement à la position qu'ils ont adoptée lorsque des émeutes similaires se sont produites à Hong Kong l'an dernier", a ajouté Lam.


(Clare Jim; version française Jean Terzian)