Hongkong : des jets privés affrétés pour exfiltrer des animaux de compagnie

·1 min de lecture
Moyennant un joli billet, des citoyens hongonkais évacuent leurs animaux de compagnie par jet privé.
Moyennant un joli billet, des citoyens hongonkais évacuent leurs animaux de compagnie par jet privé.

Que ne ferait-on pas pour son animal de compagnie ? À Hongkong, depuis plusieurs semaines, plusieurs jets privés ont quitté la ville, embarquant à leur bord de curieux passagers. Face à la politique « zéro Covid » menée par la Chine, qui n'hésite pas à confisquer et parfois abattre les animaux contaminés ou appartenant à des personnes contaminées, de riches habitants dépensent sans compter pour quitter l'endroit en compagnie de leur animal de compagnie.

Et pour y parvenir, il est presque devenu obligatoire d'avoir recours à l'aviation privée. Politique sanitaire chinoise oblige, embarquer un animal dans un vol commercial est devenu quasiment impossible, narre Courrier international. « Nous sommes submergés de demandes pour évacuer de Hongkong des animaux domestiques », explique Olga Radlynska, directrice de la compagnie aérienne Top Stars.

À LIRE AUSSIMalgré les critiques de son système de quarantaine, Hongkong persiste

22 000 dollars le trajet

Fatalement, de telles exfiltrations ne sont accessibles qu'aux plus riches habitants de Hongkong : en moyenne, il faut compter « environ 22 000 dollars » pour quitter la zone en compagnie d'un chat, d'un chien ou d'un rongeur. Mais rien n'est trop cher pour qui veut sauver la vie de son animal de compagnie, et la menace est réelle. Ainsi, le 19 janvier dernier, le gouvernement de Hongkong a décidé d'abattre quelque 2 000 petits animaux, parmi lesquels des hamsters ou des lapins.

Une politique brutale qui peine à se justi [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles