Publicité

À Hong Kong, l'arsenal répressif durci avec une nouvelle loi sur la sécurité nationale

Le Parlement local de Hong Kong a voté unanimement mardi une nouvelle loi sur la sécurité nationale qui prévoit la prison à perpétuité pour des infractions telles que la trahison ou l'insurrection. Cette nouvelle législation adoptée dans le territoire situé au sud-est de la Chine suscite l'inquiétude en Occident.

Les autorités voulaient une nouvelle loi sur la sécurité nationale, elle est maintenant adoptée. Le Parlement local de Hong Kong a voté unanimement, mardi 19 mars, une législation prévoyant la prison à perpétuité pour plusieurs infractions, notamment la trahison ou l'insurrection.

"Ce jour est un moment historique pour Hong Kong", a déclaré le dirigeant du territoire, John Lee, précisant que la loi entrerait en vigueur le 23 mars. Le texte adopté par le Conseil législatif vient compléter la loi sur la sécurité nationale imposée par Pékin en 2020 après les grandes manifestations de 2019 en faveur de la démocratie à Hong Kong.

La nouvelle loi énumère cinq catégories d'infractions en plus de celles punies par le texte de 2020 : la trahison, l'insurrection, l'espionnage et le vol de secrets d'État, le sabotage mettant en péril la sécurité nationale, la sédition et l'"interférence extérieure".

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
À Hong Kong, les autorités présentent la nouvelle loi sur la sécurité nationale
À Hong Kong, l'exécutif veut renforcer la loi de sécurité nationale
Hong Kong : Tony Chung, jeune figure du mouvement prodémocratie, fuit au Royaume-Uni