Hong Kong: cinq arrestations après un accident en plein concert d'un célèbre boys band

Un écran géant s'est effondré pendant un concert du boys band hongkongais Mirror. - Handout / COURTESY OF ANONYMOUS SOURCE / AFP
Un écran géant s'est effondré pendant un concert du boys band hongkongais Mirror. - Handout / COURTESY OF ANONYMOUS SOURCE / AFP

La police de Hong Kong a arrêté cinq personnes vendredi sur des soupçons de falsification et négligence après un accident sur scène qui pourrait entraîner la paralysie à vie de l'un des danseurs du plus fameux boys band de la ville, a confirmé une source policière.

Lors d'un concert le 28 juillet du boys band Mirror, un écran géant LED de 500kg suspendu au-dessus de la scène était tombé sur les membres du groupe de cantopop (pop cantonaise) Mirror, touchant l'un d'eux au cou et le laissant dans un état critique.

Cinq personnes ont été arrêtées vendredi, soupçonnées de falsification et accusées d'avoir laissé tomber l'écran, a déclaré une source policière à l'AFP.

Les cinq accusés travaillaient pour l'entrepreneur principal de la production, Engineering Impact, et pour le sous-traitant Hip Hing Loong Stage Engineering Company, ont rapporté les médias locaux.

Enquête sur les normes de sécurité

Les terribles images de l'accident, filmées par des fans horrifiés, ont choqué Hong Kong, mis en lumière des manquements dans le respect des normes de sécurité et ouvert une discussion plus large sur les conditions de travail dans l'industrie du divertissement.

En août, une enquête diligentée par le gouvernement avait conclu que les cables employés étaient de faible qualité et que le poids de l'écran qu'il soutenait avait été sous-estimé, sans désigner de responsable à l'époque.

Le danseur Mo Li, qui venait d'avoir 28 ans, a subi une grave blessure à la colonne vertébrale et est resté dans un état critique pendant plus d'un mois. Les médecins estiment que ses chances de se rétablir complètement sont minces. Un deuxième danseur a été plus légèrement blessé.

Le mois dernier, les organisateurs du concert, Music Nation et MakerVille, ont défendu le choix de leur équipe de production et rejeté les accusations de rogner sur les coûts.

Hong Kong dispose généralement de bonnes normes de sécurité, mais une série d'accidents du travail mortels a récemment réveillé des inquiétudes quant à l'insuffisance des mesures pour protéger les travailleurs et punir les employeurs lorsque des accidents évitables se produisent.

Article original publié sur BFMTV.com