Hong Kong: le cardinal Zen devant la justice, un procès test pour les relations sino-vaticanes

Le procès du cardinal Joseph Zen s'ouvre ce lundi 19 septembre à Hong Kong. À 90 ans, l’évêque à la retraite comparaît en compagnie de quatre autres accusés qui ont soutenu les manifestants pro-démocratie dans l’île. Un procès test pour les relations entre la Chine et le Vatican.

De notre correspondant à Pékin,

C’est la diplomatie du dialogue avec la Chine du pape François qui est mise à l’épreuve dans ce procès. L’audience intervient alors que doit être renouvelé l’accord biannuel secret conclu en 2018 entre Pékin et le Vatican, qui autorise le parti communiste chinois à nommer les évêques avec l’aval du Saint-Siège. Joseph Zen était opposé à ce qu’il considère comme une « sinisation de l’Église » et une menace pour les prêtres de l’Église clandestine en Chine.

Bête noire de Pékin

Pékin semble avoir remporté provisoirement son bras de fer ; les éclats de voix du cardinal à la retraite ont disparu des réseaux sociaux ces derniers temps. Mais ce procès continue de compliquer les relations sino-vaticanes. Lors de son voyage officiel au Kazakhstan la semaine dernière, le président chinois a refusé la proposition d’une rencontre avec le pape François, lui aussi en déplacement dans les steppes d’Asie centrale, cela en raison officiellement d’un « manque de disponibilité. »


Lire la suite sur RFI