Homophobie dans les stades : "J'appelle les arbitres à continuer courageusement" d'arrêter les matchs

franceinfo

"Il faut arrêter cette tolérance, ce laxisme qui a prévalu pendant des années et des années dans les stades de foot", déclare Frédéric Potier, le délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT, mercredi 11 septembre sur franceinfo, après la décision du président de la Fédération française de football Noël Le Graët de ne plus arrêter les matchs pour homophobie.

Franceinfo : Noël Le Graët veut bien arrêter les matchs pour racisme mais pas pour homophobie. Qu'en pensez-vous ?

Frédéric Potier : Je trouve que cette réaction n'est pas à la hauteur des enjeux. Nous sommes de nombreux partenaires à essayer de faire reculer la haine dans les stades, que ce soit le racisme ou l'antisémitisme ou l'homophobie. D'ailleurs, il n'y a pas de hiérarchie à avoir entre ces différents fléaux. Et donc avec les associations on essaie de sensibiliser, on essaie d'expliquer, on essaie de convaincre et là, ces déclarations, je vous avoue qu'elles déçoivent.

Y a-t-il une distinction entre le racisme et l'homophobie dans la loi ?

Non, absolument pas, le Code pénal retient des faits d'incitation à la haine, à la violence, des injures publiques ou privées. Il ne fait pas de distinguo entre les deux. Il réprime de manière aussi ferme et aussi précise l'ensemble de ces manifestations de haine. Il (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi