Homonyme de l'homme qui a décapité un coq vivant, un jeune homme se retrouve harcelé en ligne

Un jeune homme originaire de Mont-de-Marsan, parfait homonyme de celui qui a décapité avec ses dents la tête d'un coq encore vivant, se retrouvé insulté et menacé de mort sur les réseaux sociaux. 

La vidéo où un homme décapite avec ses dents la tête d'un coq encore vivant avant de la recracher, dénoncée par la Fondation Brigitte Bardot, a des conséquences inattendues. Un homonyme de l'auteur des faits, Bixente Larralde, un jeune homme de 20 ans originaire de Mont-de-Marsan (Landes), a ainsi reçu une centaine de messages d'insultes et de menaces de mort sur les réseaux sociaux, rapporte le quotidienSud-Ouest

Une main courante

"On a exactement la même orthographe, nom et prénom. Je n’ai pas eu de chance", déplore le jeune Montois au quotidien. Ce dernier a essayé de raisonner les internautes "mais la moitié ne comprend pas". Son employeur a même été retrouvé par certains d'entre eux qui lui ont "recommandé de (le) virer car (il) (est) un monstre". 

Inquiet de rentrer chez lui, Bixente Laralde a indiqué avoir été contraint de retourner vivre chez ses parents. Le jeune homme a déposé une main courante lundi, soulignant qu'il irait porter plainte contre X si les insultes continuent. 

Lire la suite sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :