Les Hommes du feu (C8) : "Je n’arrivais plus à respirer"... Retour sur le tournage éprouvant d'Emilie Dequenne

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Octobre 2016, caserne de Bram, ville de 3 000 habitants située dans l’Aude. Casque blanc vissé sur la tête et combinaison ignifugée, une jeune femme tente de diriger sa lance à incendie vers un feu. L’exercice d’entraînement est éprouvant : avec la pression, qui va crescendo, tenir le canon à eau exige une solide poigne. En sueur, elle retire son casque. On reconnaît l’actrice Émile Dequenne, qui souffle : "En arrivant chez les pompiers, les femmes doivent toujours prouver qu’elles en font plus." Sous la direction de Pierre Jolivet, la comédienne incarne Bénédicte, une adjudant-chef originaire du Nord, affectée dans une caserne du sud de la France. Sous les ordres de Philippe, son commandant (Roschdy Zem), cette maman d’un petit garçon va découvrir le monde, très machiste, des soldats du feu, où les femmes doivent lutter âprement pour être reconnues et respectées…

À lire également

Pas son genre (France 3) Émilie Dequenne : "J’ai eu très peur, mais on s’est éclaté"

Stage pompier en Corse

Pierre Jolivet a voulu tourner son drame comme un documentaire. C’est pourquoi il a investi une authentique caserne désaffectée, avec de vrais camions de pompiers, équipés du matériel de secours dernier cri. Quant aux acteurs, ils... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles