Hommes aux cheveux longs : et si le déconfinement avait (re)lancé une tendance ?

La Rédaction

Avant la séparation du boys band One Direction en 2016, Harry Styles avait succombé à la tentation des cheveux longs. (Dallas, le 1er décembre 2015.)

/ Abaca

Deux mois de confinement. Deux mois sans coiffeur. Il y a ceux qui ont sympathisé avec leur tondeuse. Et ceux qui ont profité de cette période pour laisser pousser leur chevelure. Un pari à continuer cet été ?

Qu'on se le dise : les cheveux longs pour un homme, c'est une option qui pourrait être plus que jamais envisagée cette saison, confinement sans coupe régulière oblige. Nombreux sont ceux à avoir hésité à laisser pousser leurs longueurs, renonçant devant les premières difficultés. Il faut bien l'avouer, il y a toujours un passage difficile avant que la coupe ne ressemble à quelque chose. Mais avec cet isolement forcé, l'option des longueurs semble plus séduisante que jamais. Même Jean-Luc Mélenchon s'est amusé de cette repousse imposée en dissimulant sa coupe mulet sous une miniqueue de cheval.

Blague à part, bien des célébrités et des stylistes n'ont pas attendu le confinement pour adopter ce look décal le temps d'un film ou dans la vie quotidienne : Brad Pitt, Johnny Depp, Jared Leto ou encore Alessandro Michele, le directeur artistique de Gucci, pour ne citer qu'eux.

Ces célébrités qui ont adopté les cheveux longs

Une longueur d'avance, oui ! L'effet "grunge", non

Reste à savoir quelle coupe et quelle longueur adopter. Car chaque visage est unique et les coupes à cheveux longs se déclinent à l'infini. Dans cet univers des possibles capillaires, il y a ceux qui optent pour des pointes tombant sous les épaules. Longueur intéressante, mais difficile à porter et à entretenir. Que vous portiez la raie au milieu ou sur le côté, que vous les plaquiez ou non, coupe droite ou plutôt effilée, tous les effets sont permis du moment que la chevelure est soignée et coiffée.

On oublie en effet l'effet cheveux gras ou emmêlés, l'allure grunge n'a pas ses entrées au bureau. Passées derrière les oreilles, les mèches de devant (...) Lire la suite sur Figaro.fr

Johnny Depp, Julien Doré, Robert Pattinson... Ces brushings qui les ont décrédibilisés à jamais
Du court au long, l'impressionnant marathon coiffures de Céline Dion
Cheveux extra-longs, la tendance de l'hiver prochain qui se prépare... dès maintenant
Inscrivez-vous à la newsletter du Figaro Madame