Un homme victime de la nouvelle arnaque au faux RIB

·2 min de lecture

Des escrocs en ligne parviennent désormais à pirater des boîtes mails pour détourner le règlement de factures. Leur mode opératoire est simple : ils remplacent les RIB des personnes à qui sont destinées les sommes d'argent par les leurs.

Les escroqueries en ligne sont aussi nombreuses que lucratives. Un agriculteur de Château-du-Loir (Sarthe) a récemment été victime d’une arnaque au faux RIB, un classique dans le domaine, comme le rapportent nos confrères de Ouest-France, le 7 septembre.

Il s’agit pour l’escroc de se procurer l’adresse mail de sa victime – le plus souvent une entreprise – et d’établir une facture fictive à un tiers, elle aussi arnaquée au final, facture à laquelle il joint un relevé d’identité bancaire. Pour les victimes les moins vigilantes, la facture est réglée sans savoir que la somme n'atterrira pas sur le compte bancaire de l’entreprise mais bien sur celui de l’escroc qui a piraté la boite de courriers électroniques.

Au début de l’été, la victime évoquée par nos confrères, Alain, fait appel à un artisan pour effectuer des travaux mécaniques sur une remorque de son exploitation agricole. Un garagiste de la région se charge des travaux et émet une facture dont le montant s’élève à 3.300 euros. Au mois d’août, alors qu’Alain se trouve en congés estivaux, il reçoit la facture par mail. En pièces jointes, il trouve le détail des travaux effectués et le prix de ces derniers, ainsi qu’un RIB. L’exploitant agricole ne flaire aucun problème et adresse le règlement.

>> A lire aussi - Abonnement expiré : attention à l'arnaque qui touche Netflix

Quelques jours plus tard, Alain comprend que l’argent qu’il a déboursé n’est nullement arrivé jusqu’au garagiste : la somme a été empochée par des escrocs. La (...)

Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu peut également vous intéresser :

TER : pour la première fois, une Région propose d'écarter la SNCF au profit de Transdev
Allocation de rentrée scolaire : de nouvelles propositions pour la réformer
Croissance en France : l’Insee revoit ses prévisions à la hausse
Les Britanniques vont mettre la main au portefeuille pour redresser leur service de santé
Covid-19 : l’Ordre des médecins réclame la 3e dose pour les professionnels de santé

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles