Homme tué par balle lors d'un contrôle dans le Nord : le policier mis en examen

© JEFF PACHOUD / AFP

Le policier placé en garde à vue après la mort d'un homme de 23 ans par un tir de police près de Tourcoing a été mis en examen mercredi pour "violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner". Les faits sont "matériellement reconnus mais justifiés" a déclaré l'avocate de l'agent de police.

Le policier placé en garde à vue après la mort par balle d'un jeune homme mardi lors d'un contrôle à Neuville-en-Ferrain dans le Nord a été mis en examen mercredi pour des "violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner", a-t-on appris auprès de son avocate.

"Les faits sont matériellement reconnus, mais justifiés par ce qui constitue une cause d'irresponsabilité pénale: la légitime défense, qui à ce stade doit encore être étayée par des actes d'investigation", a déclaré Maître Manon Dugast, confirmant une information de La Voix du Nord. La procureure de Lille a confirmé à l'AFP avoir requis la mise en examen pour cette qualification.

>> LIRE AUSSI - Refus d'obtempérer : la police précise le nombre de tirs sur les véhicules en 2021

Tué après un refus d'obtempérer

C'est dans la nuit de lundi à mardi qu'un homme de 23 ans a été tué par un tir de police à Neuville-en-Ferrain, près de Tourcoing, après un refus d'obtempérer. Le policier avait été placé en garde à vue dans cette nouvelle affaire de tir policier sur des conducteurs récalcitrants. Selon le récit de la procureure de Lille, Carole Étienne, un équipage de police a voulu contrôler les "occupants d'un véhicule muni de fausses plaques d'immatriculation" vers 3 heures du matin. Le conducteur de la voiture a alors démarré "brusquement afin de s'y soustraire", a-t-elle expliqué.

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Refus d'obtempérer à Vénissieux: Gérald Darmanin rappelle son soutien "à tous les policiers"