Un homme suspecté d'avoir tiré sur des gendarmes interpellé en Isère

·1 min de lecture

Un homme de 51 ans qui s'était retranché chez lui avec une arme jeudi soir après une rupture amoureuse et a tiré sur des gendarmes a été interpellé vendredi matin en Isère, a-t-on appris auprès du parquet de Vienne. Le quinquagénaire s'est rendu vendredi vers 8 heures après une nuit de négociations qui ont nécessité la mobilisation d'une unité spécialisée de la gendarmerie de Meylan, près de Grenoble, puis du Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN).

En proie à une "crise de panique"

"Il a tiré à deux reprises. L'objet de sa garde à vue est de savoir s'il a tiré en l'air ou en direction des gendarmes avec l'intention de les tuer", a indiqué à l'AFP la procureur de la République de Vienne Audrey Quey. Plusieurs dizaines de gendarmes et de pompiers ont été déployés pour sécuriser la zone située autour de son domicile de Porte-des-Bonnevaux, une commune de 2.000 habitants entre Grenoble et Vienne.

En proie à une "crise de panique" après que sa compagne lui a annoncé qu'elle le quittait, l'homme a menacé de mettre fin à ses jours, avant de tirer sur des gendarmes qui se rendaient à son domicile pour tenter de le raisonner. Le parquet de Vienne a ouvert une enquête pour "tentative d'homicide volontaire sur personne dépositaire de l'autorité publique". Elle a été confiée à la brigade de recherches de Vienne.


Retrouvez cet article sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles